Accueil > Test de QI et Intelligence > Plus fort qu'un Poisson d'avril ! > Les femmes sont-elles les plus intelligentes ?
TEST DE QI ET INTELLIGENCE
test de QI
intelligence

Les femmes sont-elles les plus intelligentes ?

test de QI
 intelligence  TAGS:cerveau, intelligence, QI, femmes
 quotient  AUTEUR :Célian Olivier
intellectuel test de QI
583737
intelligence
119

On sait que l'intelligence ne se mesure pas au poids du cerveau. Quid de la différence de sexe ? Il n'y a pas à proprement parler d'intelligence supérieure, il faudrait plutôt envisager la complémentarité.


Soyons complémentaires en matière d'intelligence aussi
Test : Calculez votre QI (dès 8 ans)

Si la guerre des sexes doit avoir lieu, l'intelligence en sera peut-être le cheval de bataille. Une fois remisées aux oubliettes les habituelles considérations machistes ou certaines thèses féministes, force est de constater que le sujet fait toujours couler beaucoup d'encre.

En témoigne la parution récente d'un livre écrit par une psychiatre américaine, Louann Brizendine, intitulé "The Female Brain" (Le féminin). A en croire cette éminente spécialiste du , les hommes et les viennent au monde équipés de façon très différente, pas seulement en dessous de la ceinture, mais également entre les oreilles. [ Ne pas mélanger cerveau masculin et féminin  test de QI]


Recommander à un ami
Commenter cet article
1 | 2 | 3 |    

LES CATÉGORIES DU FORUM TEST DE QI ET INTELLIGENCE
test de QI
intelligence
quotient
Quotient intellectuel et tests de QI  |  C'est quoi l'intelligence ?  |  Einstein, Mozart et autres célébrités  |  Enigmes et jeux d'intelligence  |  Cerveau et mémoire  |  L'intelligence chez l'enfant  |  Vos réactions à nos dossiers et articles  |  Rencontres et petites annonces  |  Divers et variés...

FORUM DE DISCUSSIONS

Entrez votre adresse email
afin de participer au forum  
 » Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
» lire le réglement

Ce forum est un lieu d'échange et de discussion...
N'hésitez pas à poster vos messages et à lire ceux des autres participants.

Ce forum est "modéré". Par conséquent, les messages trop personnels (adresse privée, numéro de téléphone, publicité) ou inconvenants seront supprimés.

Les réactions à cet article Il y a 119 commentaires
baby (13) a posté le 4 octobre 2007 :

je suis tout à fait d'accord avec vous !! biiiiz
dany (76) a posté le 23 octobre 2007 :

Il y a t-il vraiment des plus intelligents ? Oui, et alors, y'en a toujours eu ! Mais dire que la femme est plus intelligente ? Quelle ségrégation !! Il y a autant d'abrutis que de femmes qui ne savent pas faire la part des choses et comprendre"monsieur" ! Et il y a vraiment des femmes formidables qui mérite le respect. A bon entendeur...
Kal (75) a posté le 23 octobre 2007 :

Les études sur cette question abondent. Selon celle du Dr Ruben Gur, réalisée en 1980 au Pennsylvania Medical Center, la femme a un cerveau toujours en alerte : au repos, il mouline à 90 % de ses capacités contre 70 % pour le mâle, qui, lui, se détend vraiment, à la fraîche, décontracté du neurone. Ce n’est pas fini. Selon l’étude de Doreen Kimura, psychologue à la Simon Fraser University, monsieur est bien plus doué pour viser une cible, et madame, pour les travaux manuels de précision. Chasse et cueillette sont les deux mamelles ancestrales de nos aptitudes d’aujourd’hui, suggère la scientifique… Voilà, en bref, ce que dit la science. Ou plutôt ce que les best-sellers disent de ce que dit la science. Car, ô divine surprise, à y regarder de plus près, cette science-là a tout faux. Neurobiologiste et directrice de recherche à l’institut Pasteur, Catherine Vidal est en guerre contre les stéréotypes véhiculés ces dernières années dans les médias et l’édition : « Il faut désintoxiqu
Kal (75) a posté le 23 octobre 2007 :

l’imagerie cérébrale montre que les deux hémisphères fonctionnent en permanence en interaction. Chez les deux sexes. La testostérone rend les hommes agressifs, et l’œstrogène, les femmes émotives et sociables ? Les récents progrès des neurosciences prouvent que l’être humain échappe à la loi des hormones : son cortex surdéveloppé, siège des fonctions cognitives les plus élaborées (langage, conscience, imagination...), n’est guère réceptif aux fluctuations hormonales, contrairement à celui des animaux. La préhistoire et ses atavismes ? Nous n’avons aucune trace de la répartition des tâches chez l’homme préhistorique. Le stéréotype de l’homme chasseur et de la femme au foyer est hérité du XIXe siècle. Clau dine Cohen (La Femme des origines) a bien expliqué comment les imaginatifs scientifiques de l’époque ont calqué leur vision de la cellule familiale conservatrice du XIXe siècle sur la préhistoire, et combien ces représentations persistent aujourd’hui. « Les auteurs des livres qui
Kal (75) a posté le 23 octobre 2007 :

« Les auteurs des livres qui véhiculent ces clichés ne font pas forcément volontairement de la désinformation, dit la neurobiologiste. Nous baignons dans une culture où les rôles des uns et des autres restent bien différents, marqués. Il y a les métiers d’hommes et de femmes. Inconsciemment, c’est intégré par chacun. Il faut faire un effort intellectuel pour penser autrement. » Les travaux des anthropologues Françoise Héritier en Afrique et Maurice Godelier en Nouvelle-Guinée ont pourtant montré qu’il existe une grande diversité dans la répartition des tâches selon les sociétés. Dans certaines tribus africaines, ce sont les femmes qui marchent des kilomètres tous les jours pour la cueillette et assurent les deux tiers de l’alimentation du groupe. Le mythe de l’homme des cavernes en prend un coup (de gourdin). Malgré tout, les hommes et les femmes ont bien un cerveau différent. Le sexe génétique de l’embryon (XX pour les femmes et XY pour les hommes) induit la formation des organe
Kal (75) a posté le 23 octobre 2007 :

Le sexe génétique de l’embryon (XX pour les femmes et XY pour les hommes) induit la formation des organes sexuels. Des hormones sexuelles différentes vont ainsi imprégner le cerveau et influencer la formation des neurones. Mais essentiellement au niveau de la reproduction. « Pour le reste, toutes les différences de comportement entre les hommes et les femmes sont essentiellement dues à la société, à la culture et à l’éducation. Pas aux hormones, ni aux gènes », explique Catherine Vidal. Mais alors, comment expliquer que les chasseurs de gènes, ceux de l’amour romantique (!), de l’intuition féminine et des préférences sexuelles parviennent à faire publier leurs recherches fumeuses dans les meilleures revues scientifiques ? Pour celles-ci, c’est l’assurance de retombées médiatiques. En 1999, une étude sur le « gène » de la fidélité conjugale publiée par l’hebdomadaire Nature défraya la chronique. Il y a aussi les arrière-pensées idéologiques. Nombreux aux Etats-Unis, présents dans
Kal (75) a posté le 23 octobre 2007 :

Nombreux aux Etats-Unis, présents dans les milieux néoconservateurs, ces chercheurs déterministes estiment que tout est joué à l’avance : les capacités, les défauts, les appétences, la morale. Les méchants naissent méchants. Les hommes, incapables de trouver le beurre dans le frigidaire. Risque majeur du déterminisme : légitimer l’ordre social par l’ordre naturel. « Les femmes sont nulles en maths », lançait peu ou prou Lawrence Summers, le directeur de Harvard, en 2005. Tollé. Démission. Sa pique aura provoqué une nouvelle étude pour faire le point sur la question. Le rapport en a été publié en septembre 2006. Ses conclusions ? « Les études sur la structure du cerveau [...] ne montrent pas de différences entre les sexes qui pourraient expliquer la sous-représentation des femmes dans les professions scientifiques [...] : cette situation est le résultat de facteurs individuels, sociaux et culturels. » Ouf !
Kal (75) a posté le 23 octobre 2007 :

L’ancêtre des déterministes se nomme Franz Joseph Gall. Au XIXe siècle, ce médecin allemand invente la fameuse phrénologie, dont il ne nous reste justement que... la bosse des maths. En palpant vingt-sept zones du crâne, Gall estime déjà pouvoir connaître la personnalité d’un homme. Ses théories deviennent vite un outil pour classer les humains selon leur race, leur sexe ou leur classe sociale. Dans les années 1850, le médecin français Paul Broca reprend les travaux de Gall. Il découvre le centre de la parole dans le cerveau. Et, fort de ce succès, croit pouvoir prouver la moindre intelligence des femmes en mesurant les écarts de poids du cerveau entre les deux sexes : le cerveau d’un homme est plus lourd de 181 grammes en général. « Il ne faut pas perdre de vue que la femme est en moyenne un peu moins intelligente que l’homme ! » explique le chercheur. Depuis, on sait que le poids du cerveau n’a aucun rapport avec l’intelligence : le cerveau d’Anatole France pesait 1 kilo, celui
Kal (75) a posté le 23 octobre 2007 :

celui de Tourgueniev le double, et celui d’Einstein était plus léger que la moyenne (1,250 kilo). Mais les idées reçues ont la vie longue : en 1992, l’armée américaine a lancé une étrange enquête à partir de la taille des casques de six mille soldats et a conclu que la capacité crânienne était proportionnelle au QI. Inepties ! Alors, hommes, femmes, tous pareils ? Non, tous différents. « Grâce aux nouvelles techniques d’imagerie cérébrale, on sait que la variabilité individuelle l’emporte sur la variabilité entre les sexes », explique Catherine Vidal. C’est la grande découverte de ces dernières années : la plasticité du cerveau. Avec sa centaine de milliards de neurones plongés dans un bouillonnement électrique permanent, son million de milliards de synapses, il conserve nombre de ses secrets et continue d’alimenter les fantasmes.
Kal (75) a posté le 23 octobre 2007 :

Mais on est sûr d’une chose : il évolue du berceau jusqu’au cercueil. Le bébé naît avec tous ses neurones, mais 90 % de ses con-nexions se feront dans les vingt années après sa naissance. Si les zones qui commandent la main gauche d’un violoniste professionnel ou celles de l’orientation dans l’espace d’un chauffeur de taxi sont surdéveloppées, difficile de l’imputer à un gène. L’expérience forge ce qui bourdonne sous nos fronts. Un jeune garçon sera mis très tôt sur un terrain de foot. Il développera son sens de l’orientation spatial. Une petite fille habituée à rester à la maison dans une sphère consacrée à l’échange parlera plus vite. Dès sa prime enfance, l’être humain est inconsciemment imprégné d’un schéma identitaire auquel il doit se conformer pour être accepté par le groupe. On ne dit pas à une petite fille : « Que tu es costaude ! » ou à un petit garçon : « Que tu es joli ! »
Messages 1-10 de 119  |  Premier  |  Précédent  |  Suivant  |  Dernier

Lire tous les commentaires dans le forum Test de QI et Intelligence

Plus d'infos sur nos tests de QI
Test : Calculez votre QI
Test de QI junior (pour les 8-14 ans)
Le défi du QI expert (QI > 110)
Testez votre mémoire
Les 14 tests premium
Derniers challenges intelligence
Que feriez-vous ?
Déplacez la pièce !
Ces détails qui influencent le QI
Le coiffeur
Le top 10 des meilleurs challenges
Derniers articles intelligence
test de QI
intelligence Quel était le vrai QI d'Einstein ?
quotient Einstein : un cerveau unique
intellectuel Albert vous lance un défi !
test de QILes 10 articles les plus lus
intelligence Les 145 articles en archive
quotient
Derniers quiz intelligence
Quizz sur le sexe du cerveau
Qu'avez-vous dans le crâne ?
Le pouvoir incroyable du cerveau
Quizz sur les voitures intelligentes
Les 25 quiz en archive

Ajouter le flux "Test de QI et Intelligence" à votre page personnalisée
S'abonner au flux RSS S'abonner aux définitions DicoDuNet via Google Reader S'abonner au flux RSS via Bloglines


Top 5 des tests
Calculez votre QI
Quel métier est fait pour vous ?
Calculez votre QE
Test du Feng Shui
Quel type de séducteur êtes-vous ?
Tous les tests

Publicité

Top 5 des méthodes pratiques
Être en forme grâce au Feng Shui
Mieux gérer son temps
Acquérir la confiance en soi
Contrôler son body-language
Comment être plus motivé ?
Toutes les méthodes


Tests d'intelligence
Calculez votre QI
Faire le test de QI
Défi du QI expert
Faire le test du QI expert
QI spécial enfant
Faire le test de QI junior

Méthodes "Intelligence"
Développez votre intelligence verbale
Boostez les capacités de votre cerveau
Développez votre intelligence logique
Développez votre intelligence mathématiquee
Développer son intelligence spatiale
Toutes les méthodes

accueil envoyer à une amie signer notre livre d'or contact aide conditions d'utilisation
© 2007 copyright et éditeur ANXA / powered by ANXA
Reproduction totale ou partielle interdite sans accord préalable.
Anxa collecte et traite les données personnelles dans le respect de la loi Informatique et Libertés (Déclaration CNIL No 753069).
proposé par